Fiscalité : le concours Lépine se poursuit

Publié le par Yohann Duval

En matière d'impôts et de taxes, la créativité des nos dirigeants n'en finit plus de nous étonner. Nous avions connu l'UMP et ses taxes folkloriques (comme la désormais célèbre "taxe Coca") ou ses augmentations généralisées (via le gel du barème de l'impôt sur le revenu). Nous avons aujourd'hui les socialistes et leurs brillantes idées, qui s'opposent parfois totalement à ce qu'ils prônaient avant l'élection présidentielle.


 

prixessence.jpg

 

 

Après avoir augmenté de plusieurs milliards d'euros la charge pesant sur les ménages et sur les entreprises, après avoir envisagé la suppression de la demi-part fiscale des étudiants, le gouvernement veut augmenter les taxes sur le gazole et des députés de la majorité proposent d'augmenter la TVA à 20.5% ! La précédente augmentation (à 20%) n'est pas encore entrée en application qu'elle est déjà remise en cause...

 

Cette fuite en avant fiscale, qui s'apparente désormais à un véritable concours Lépine, n'a qu'un but : générer des recettes pour respecter les engagements pris au niveau européen. Si les Français sont saignés à blanc, c'est pour obéir à l'Union Européenne et pour "sauver l'euro", cette monnaie mal pensée et nocive, qui pénalise notre économie et qui ne fait que raviver les antagonismes sur le continent. Une politique à très courte vue, d'une inefficacité criante si l'on se fie aux chiffres alarmants du chômage : en zone euro, un nouveau record a été établi en Janvier avec quasiment 12% d'actifs sans emploi !

 

Pour sortir du piège de la récession, il faudra nécessairement entrer en conflit direct avec l'Union Européenne, pour mettre un terme à la politique d'austérité suicidaire qu'elle impose à tout le continent. L'ouverture totale des frontières, le libre-échange anarchique et l'euro sont des dogmes dont il faudra tôt ou tard se libérer. Sans cela, nous continuerons cet imbécile "ajustement structurel", qui ne se traduira dans les faits que par un appauvrissement généralisé et des explosions sociales.

Publié dans Fiscalité

Commenter cet article

Jard 07/03/2013 00:44

Possible, oui. L'UE est le conformisme et c'est cela notre véritable problème, à mon avis.

Jard 03/03/2013 13:07

Ne faudra-t-il pas plutôt entrer en lutte directe contre ces fous d'Européistes? Le dernier Sapir est proprement terrifiant.

Yohann Duval 03/03/2013 18:52



Ou alors les deux ? À la fois contre l'UE et contre ses admirateurs.


 


Encore que, pour beaucoup d'entre eux, je soupçonne qu'ils soient juste d'accord avec les idées dominantes du moment : si l'UE s'écroulait, je suis certain qu'ils diraient sans honte qu'ils n'ont
jamais cru à un tel projet, que c'était mal pensé et qu'ils l'avaient toujours dit, etc.